Forum Alkemy Forum Alkemy Forum Alkemy
20 Mai 2019 à 03:08:51 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: les histoires de kaar'jak Ibn Malikh: le tombeau de Ram~Ses  (Lu 3934 fois)
carjac
Apprenti Alchimiste
*
Messages: 32



Voir le profil Courriel
« le: 10 Avril 2016 à 16:57:31 »

Pris du rapport du capitaine avalonien Akadoc:

"Ça faisait 5 jours. 5 maudits jours qu'on était dans le désert du Saa~rah à la recherche de ce foutu temple. Ça faisait 5 jours qu'on trainait nos carcasses dans ce désert aride. Tout ça, c'est la faute de ce foutu aventurier, comment il s’appelait déjà... Ha oui! C'est vrai! Il s’appelait Gates, Benjamin Gates! Ce foutu prétentieux, toujours à nous regarder de haut et toujours plongé dans ses bouquins ou sa cartes. Ben s'il n'était pas venu voir le baron pour qu'il lui donne des hommes, moi et mes gars on ne serait pas embarqué dans cette expédition stupide.

Et de mes gars, parlons en, le baron avait promis à l'explorateur "l’élite" de ses troupes, tu parles ceux qui sont là, c'est seulement ceux qui était le moins soûls pour venir et qui étaient à peu près capables de tenir une épée en main. Au moins, on avait un rétiaire et mamie folle, qui avait très insistée pour venir, soi disant pour voir si les rumeurs étaient vraies (tu parles: c'est surtout pour pouvoir récupérer les richesses du lieu pour le compte de sa f....u l’Église).

Ça faisait 3 heures qu'on marchait. Et toujours pas une seule pierre de ce putain de temple en vue! Je commençais à avoir les nerfs, quand soudain l' aventurier s’arrêta et, toujours le nez dans sa carte, me fit signe d'approcher. Quand je fus à côté de lui, il me dit avec un petit sourire au coin:" Et bien mon cher Akadoc! Je crois que nous sommes arrivés!"

PARDON?! Comment ça, on est arrivés?! En face de nous il n'y avait que des énormes rochers! Il se fout de moi ou quoi?! Alors que je lui demandais des explications, la vieille vint se mêler de la discussion. Le ton commença à monter, puis soudain Gates s'approcha des roches et chuchota quelques mots dans une langue inconnue. Avant que j’eus le temps de lui demander ce qu'il avait dit, les rochers produisirent un bruit strident et ils se coupèrent en deux laissant apparaître un temple!
Nous étions tous impressionnés, personne n'osait dire ni faire quelque chose. Puis, l'Archéologue se retourna vers nous et, avec un large sourire, il dit:" et bien messieurs et mesdames, je crois que nous sommes arrivés à destination."
Et les gars qui depuis le début avaient une mine dépitée, venaient de reprendre courage et, avec une joie non contenue, nous rentrâmes dans le temple.

La première salle du temple n'était pas bien grande, elle devait avoir la taille d'une étable. Sur les murs, il y avait d'étranges dessins qui semblaient représenter des hommes-serpents aux différents moments de leur vie. C'était  les fameux Naashtis. Alors que nous étions tous émerveillés par ce que nous voyions, une porte dérobée s'ouvrit, tout le monde sorti son arme sans hésiter et regarda vers la porte, attendant ce qui allait en sortir. Nous attendîmes de longues minutes jusqu'à ce qu'une étrange créature en sortit.

C'était une créature de la taille d'un chien et en forme de crabe, elle semblait être faite dans un étrange métal. La créature faisait plein de bruit étranges et elle ne cessait de dire "automaton". Soudain la créature s’arrêta et nous regarda tous; elle prit la paroles, ce qui surprit tout le monde: "Bienvenue au temple de recherche et d'innovation du Saa~rah, veiller subir le scan sans bouger, merci!"
Avant qu'on ne puisse dire quoi ce soit, la créature fit jaillir un rai de lumière qui balaya la pièce pendant plusieurs minutes. Et le crabe reprit la parole: "20 êtres vivants de type inconnus, armés, recherches approfondies..."
La lumière revint pour, encore une fois, nous englober tous, puis disparut. Et l'étrange créature dit:" recherches approfondies satisfaisantes, créatures de type humain, recherche de protocoles..."
Et la créature redevint silencieuse. Soudain elle reprit la parole:" Protocoles trouvés!... élimination!"

Soudain les portes d'entrée du temple se fermèrent, la créature se jeta sur le garde le plus proche et une nuée de ces créatures arrivèrent pour nous attaquer. L'ennemi était beaucoup plus nombreux que nous, nous ne pouvions rien faire face à ça, nous tombions un par un. Soudain, je vis une porte au fond de la salle: pas le temps de réfléchir. J'hurlai aux survivants de me suivre, et nous rentrâmes dans l'autre salle.

La porte se referma, nous plongeant, moi et mes coéquipiers les plus rapides dans le noir. On entendait encore les cris de douleur des malheureux qui n'avaient pas pu franchir la porte. J'ignorais qui avait survécu, mais au moins je savais que la vieille était vivante: elle n’arrêtait pas de brailler. Nous étions plongés dans le noir, un voyait juste une petite lumière au loin. Nous décidâmes d'aller par là. De toute façon on n'avait pas vraiment le choix. Au bout de quelques minutes, nous arrivâmes enfin à la lumière. Il se trouvait que cette lumière venait d'un autre salle.

Quand nous entrâmes dans la salle nous n'en crûmes pas nos yeux: en face de nous se trouvait une salle remplie d'or , d'armes, de cristaux et encore beaucoup d'autres merveilles. Cette vision nous fit oublier la mésaventure que nous avions vécue. tout le monde se jeta sur ces richesses en riant, en manifestant sa joie, la vieille regarda tout ça avec un large sourire et l'aventurier semblait plus intéresser par des bouts de papier qui traînaient sur une table.
A chacun son plaisir.

Un des gars s'approcha d'un sarcophage qui se trouvait au milieu de la pièce, il était magnifique, il était en or, incrusté de pierre précieuse et il y avait d'étranges inscriptions dessus. Mais alors qu'il allait poser sa main dessus, le couvercle sauta et percuta le soldat de plein fouet, le tuant sur le coup. Mais à peine avons-nous eu le temps de réagir que la porte de la salle se ferma et d'autres sarcophages s’ouvrirent avec fracas et ce qui en sorti me glaça le sang. Des hommes-serpents, des Naashtis! C'est impossible! comment ont-ils pu survivre?!

Ils sont tous mort lors de la guerre alchimique! C'est impossible! Mais alors que nous contemplions cette vision, un cri bestial sortit du sarcophage central, je me retournai pour voir de quoi il s'agissait... non impossible! Ça ne pouvait pas être vrai! Il n'avait pu survivre! Devant-moi se trouvait Ram~ses Inarrêtable, le boucher des plaines de Ver-Din. Il était là, devant moi, et il regardait toute la salle avec un regard de prédateur. Mon sang se glaça quand il prit la parole:"Qui ose... Qui ose s'introduire dans ce lieu sacré?" Il regarda dans ma direction "... hum des humains! Ces maudits humains! Vous osez encore salir de vos mains ce lieu, après tout ce que vous avez fait!"
Personne n'osa répondre. Soudain, la vieille prit la parole:" je suis la prieure Caelina, je représente l'autorité reli..."
" Je me fiche de ce que tu es! Ce que je sais c'est que vous êtes des humains et que vous allez tous mourir!"
"Gardes du soleil! purifiez cet endroit de ces vermines d'humains!"

Les Naashtis arrivèrent sabres au clair et nous encerclèrent. Nous étions une dizaine et eux sept, nous avions l'avantage du nombre. Mais notre adversaire semblait animé d'une haine sans égale et c'était des guerriers, alors que notre équipe n'était composée que de recrues qui savaient à peine se battre... et qui se pissaient dessus.

Quand les Naashtis chargèrent, ce fut un massacre: nous ne pouvions lutter face à leur rage et surtout nous ne connaissions rien de notre adversaire. Nous ne connaissions pas ses forces et ses faiblesses. Ram~Ses faisait preuve d'une violence meurtrière, nous n'avions aucune chance.

Caelina avait créé un mur de ronce afin de se protéger de la rage des hommes serpents. Plusieurs Naatshis se jetèrent sur elle. La vieille fit alors exploser son mur, ce qui fit reculer les redoutables guerriers. Elle semblait être rentrée dans une rage insatiable. Dans sa rage, elle dit:" Je suis la prieure Caelina de l'Abbaye des Matines, et je ne laisserai pas des stupides hommes-serpents m’arrêter! Rétiaire! La porte!"

Le rétiaire, qui était sacrément amoché, se releva pour foncer sur la porte. Il n'allait quand même pas tenter d'ouvrir cette porte en pierre avec sa force?! C'est impossible! Quand le rétiaire rentra en contact avec la porte il y eut un bruit de fracas et beaucoup de fumée. Quand je pus enfin voir le résultat, le rétiaire avait fait un énorme trou dans la porte. Comment avait-il pu faire ça?

Mais nous n'avions pas le temps de réfléchir: il y avait une sortie, il fallait y aller!
Nous nous retrouvâmes de nouveau dans la salle plongée dans le noir, on entendait le rétiaire dans sa course, à nouveau un bruit de fracas et de la lumière. Tout le monde courait aussi vite qu'il le pouvait entendre les naatshis dernière nous criaient leur rage. nous nous retrouvâmes enfin dans l'entré, on allait s'en sortir. Mais malheureusement le rétiaire venait de s'écrouler devant, mort de ses blessures, il était entouraient de grosses ronces, je comprend mieux maintenant! Caelina l'avait renforcer pour qu'il puisse défoncer les portes!
Mais nous étions maintenant bloqué devant la dernier porte et les naatshis qui arrivaient derrière nous. L'aventurier s'agitait sur la porte, il paniquait, il ne cessait de répétez "ou il est".
Les naatshis étaient presque sur nous, j'étais prés à mourir, mais au moins en emmenant quelque uns avec moi. Quand soudain j'entendis la porte derrière moi s’ouvrir et l'explorateur criait de joie. Tout le monde s'engouffra dans la sortis, nous étions aveuglés par le soleil qui nous avaient si manquer. Quand je me retourna pour voir que faisaient nos poursuivants, il c'était arrêté a la sortis. Pourquoi ne nous poursuivent t'ils pas? Gates s'approcha de moi et comme si il avait lu dans mes penser, il me répondit:"ils ne nous suivent pas car les ordres de la garde du soleil et de repousser tout attaque dans leur sanctuaire, il ne peuvent pas en sortir, telle sont les règles de la garde du soleil."

Cette aventure fut un échec, nous étions venu à 20, nous n'étions plus que 5. Quel merdier...


n'hésité pas à donner votre avis.
« Dernière édition: 10 Avril 2016 à 18:17:37 par carjac » Journalisée

Je suis Kaar'jak Ibn Malikh, aventurier et conteur de Mornea. Pour vous servir.
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  


Sujets Connexes
Titre Démarré par Réponses Vues Dernier message
les histoires de Kaa'jark Ibn malikh: Les téléporteurs de Kahor
Rapports de Bataille
carjac 0 1791 Dernier message 06 Février 2016 à 20:22:01
par carjac
les histoires de Kaa'jark Ibn malikh: mamie folie (point de vue avalonien)
Rapports de Bataille
carjac 2 1795 Dernier message 10 Mars 2016 à 07:50:04
par el_ludo
les histoires de Kaa'jark Ibn malikh: le conflit de Hanga Roa
Rapports de Bataille
carjac 0 757 Dernier message 27 Mars 2016 à 20:06:48
par carjac
les histoires de kaar'jak Ibn Malikh: le tombeau de Ram~Ses (trailer)
Rapports de Bataille
carjac 1 1018 Dernier message 31 Mars 2016 à 21:44:10
par el_ludo
Les histoires de Kaar'jak Ibn Malikh: L'école du Tuuma-pavu
Rapports de Bataille
carjac 2 2236 Dernier message 01 Juillet 2016 à 13:40:37
par nicoleblond

Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2007, Simple Machines LLC
Webkido