Forum Alkemy Forum Alkemy Forum Alkemy
18 Décembre 2017 à 05:53:18 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles:
 
   Accueil   Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les buffles  (Lu 22707 fois)
krile
Apprenti Alchimiste
*
Messages: 38



Voir le profil Courriel
« le: 13 Février 2014 à 02:15:41 »

La nation Aurlock présente une grande diversité de peuplades. Les tribus les plus représentées ont pour totem le loup, le carpeau et le corbeau, entre autre.
Il existe une peuplade dont on parle avec condescendance, même au sein des plus respectueux des représentants Aurlocks. Cette peuplade a pour totem les énormes buffles qui vivent paisiblement dans les grandes plaines du sud. La puissance de ces buffles n'a d'égale que leur placidité. Relativement stupides et peureux, ils privilégient la fuite à l'affrontement, et ne chargerons que si acculés.
Les membres de cette tribu sont donc d’énormes individus à tête de buffle, buste humanoïde et sabots. Tout aussi placides que leur homologue animal, ils ont un niveau intellectuel qui avoisine celui d'un enfant de 5 ans. Longtemps, ils sont restés en dehors des guerres et affrontements. Mais une telle situation ne pouvait durer…

Ce sont les Avaloniens qui surent tirer partie de la candeur des ces mastodontes. Des raids d'esclavagistes Avaloniens permirent de récupérer un nombre conséquent d'individus, sans trop de difficulté, ces derniers étant incapables de se défendre.
Les Avaloniens en firent tout d'abord des esclaves tout particulièrement dédiés aux travaux de force. Des esclaves par ailleurs très simples à canaliser, de part leur non violence et leur stupidité.
Un esclavagiste, dont l'activité était tout particulièrement axée sur l'organisation de combats, souvent à mort, entre esclaves, eut l'idée incongrue d'essayer de proposer des combats entre buffles. Si la formation martiale de buffles matures s'avéra impossible, il y parvint sur des individus pris très jeunes. Cela donna de redoutables combattants, peu rapides certes, mais d'une puissance inégalée. Les combats entre buffles devinrent vite populaires. Elément surprenant, cette formation à l'art de la guerre sembla faire tomber quelques verrous psychologiques chez les buffles ainsi entrainés, qui présentaient alors une plus grande perspicacité que leurs autres congénères.
La tradition veut qu'un esclave combattant puisse gagner sa liberté après un certain nombre de combats. Ce fut le cas pour certains buffles, qui proposent désormais leurs services en tant que garde du corps, par exemple. Parmi ceux-ci, Arpacus est l'un des plus connu. Vainqueur d'un nombre conséquent de combats, il a gagné sa liberté il y a quelques années. Après avoir monté sa propre compagnie de mercenaires, composés exclusivement d'anciens esclaves combattants buffles, il a pris une décision qui va peut être donner un nouveau visage à la guerre. Il a en effet décidé de retourner dans les plaines Aurlok, et de dispenser ses connaissances martiales à son peuple, afin de leur permettre de mettre fin aux incursions esclavagistes Avaloniennes. Qui peut dire s'il réussira à transformer les placides buffles en féroces guerriers Aurloks ? Les Avaloniens ont-ils eux-mêmes semé les graines de leur défaite ?

Arpacus :


Journalisée
Olivier.B
Maître Alchimiste
*****
Messages: 1305



Voir le profil
« Répondre #1 le: 13 Février 2014 à 10:16:26 »

Elle est marrante ta parodie d'Auroch.  Grimaçant
T'y es allé un peu fort dans le second degré. Roulement des yeux

Si tu veux des idée, il y a le filon des khalimans qui partent à la quête de la pelote de laine sacrée. Grimaçant
Journalisée
krile
Apprenti Alchimiste
*
Messages: 38



Voir le profil Courriel
« Répondre #2 le: 14 Février 2014 à 08:20:12 »

Du second degré, où ça du second degré ? A deux heures du mat, je ne fais pas moins que du 4ième degré.
Journalisée
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  


Powered by SMF 1.1.11 | SMF © 2006-2007, Simple Machines LLC
Webkido